Enkaï, maître d'armes des arènes de Balad al-Jamah

Enkaï fut un brillant combattant parmi les gladiateurs des arènes de Balad al-Jamah. Ayant fait la fortune de son propriétaire, celui-ci refusait de l'affranchir. Enkaï fit valoir son droit d'échapper à la mort en utilisant un recours à l'empereur Kaddar, qui racheta sa liberté. Le procès fut tellement en faveur du héros des arènes que son propriétaire fut condamné à lui verser une somme conséquente pour assurer ses lendemains.

Depuis, Enkaï, sanghkorite ayant toujours connu la vie d'esclave dans l'empire, est resté à Balad al-Jamah et a fait carrière comme maître d'armes des arènes. Il tient tout particulièrement à empécher les combats truqués en vérifiant lui-même très régulièrement le matériel des jouteurs. On peut dire qu'il est dévoué à son travail. La probité n'est pour lui qu'un signe de crédibilité à maintenir pour la réputation des arènes, et donc sa propre reconnaissance professionnelle. Une manière de veiller sur ses affaires. Mais cette éthique là a beau être fondée sur le prestige, elle est rigoureuse.

Par ailleurs Enkaï connait depuis longtemps une réputation de protecteur des catins. Il a passé suffisemment de temps entre leurs bras pour les considérer comme ses associées dans l'art de vivre, et toute l'image qu'il se fait de la vie repose sur la tranquilité de ses partenaires. L'hospitalité est donc sa principale vertu.

Pour finir, Enkaï est attaché à la réputation des alamites qui ont fait sa carrière, mais il se méfie également de leur rapacité dans les affaires, qui ont failli lui coûter la liberté. Elle pourrait également lui coûter sa réputation et son avenir.

Honneur: Prestige

Vertus: Hospitalité, Gloire

Enkai

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×